Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 18:00
Bonjour à tous !


Vous en avez peut être entendu parler aux informations.
Ce dimanche avaient lieu les élections présidentielles en Tunisie.


Enfin, les réélections, terme mieux approprié.
En effet, le Président sortant Zine El Abidine Ben Ali a été réélu à la Présidence pour un 5ème mandat consécutif.
Les chiffres sont Chiraquiens : 90% de participation, et 89% des voix pour le candidat sortant.


L'affiche officielle de Ben Ali, avec :
->  le 7, rappelant le 7 Novembre, jour de son accession au pouvoir
->  le mauve, couleur fétiche du Président



Je ne reviendrai pas ici sur le déroulement de la campagne ni sur les élections.

Je me contente de laisser un copier/coller de la dépêche AFP du lundi :


Au pouvoir depuis 22 ans, le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a été réélu sans surprise pour un nouveau mandat de cinq ans, obtenant 89,62% des voix lors de l'élection de dimanche, un score sans appel mais pour la première fois en dessous de la barre des 90%.


Les résultats définitifs ont été annoncés lundi à l'aube par le ministère de l'Intérieur.

M. Ben Ali entame ainsi à 73 ans son cinquième mandat successif, après avoir succédé au premier président de la Tunisie indépendante, Habib Bourguiba, qu'il avait destitué en 1987 pour cause "sénilité".

Lors des quatre consultations précédentes, le président avait été reconduit trois fois avec plus de 99% des voix et plus de 94% en 2004, des scores décriés par des adversaires incrédules. Le scrutin de dimanche constituait la troisième présidentielle pluraliste depuis l'indépendance de la Tunisie -ancien protectorat français- en 1956.

Concurrents sans prétendre à la victoire, Mohamed Bouchiha du Parti de l'unité populaire (PUP) et Ahmed Inoubli de l'Union démocratique unioniste (UDU) ont obtenu respectivement 5,01% et 3,80% des voix.

Considéré comme le seul "vrai" challenger sous l'étiquette d'une coalition de gauche autour de son parti Ettajdid (Renouveau), Ahmed Brahim n'a eu droit réuni que 1,57% des voix. Il s'était plaint de censure et d'entraves à sa campagne. La participation a atteint 89,4% d'un électorat de 5,3 millions inscrits de plus de 18 ans sur 10,3 millions d'habitants, selon les chiffres officiels.


Le nouveau mandat de Ben Ali est en principe le dernier, la Constitution limitant désormais à 75 ans l'âge du président tout en autorisant un nombre illimité de mandats.


Fort du développement économique du pays et d'une stabilité propice à l'investissement et au tourisme, M. Ben Ali a promis de réduire le chômage (14%) et d'augmenter de 40% le revenu moyen par tête d'habitant d'ici à 2014 malgré la crise mondiale. Son programme en 24 points accorde la priorité à l'emploi et promet de promouvoir les libertés et la presse que son régime est accusé de museler.

Adossé à son parti, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD, 2,7 millions adhérents), il prône l'émancipation des femmes et leur réserve 35% des postes de pouvoir.


"J'ai voté pour Ben Ali parce que je pense qu'il a épargné la Tunisie de la déstabilisation (...). L'état des libertés n'est pas reluisant mais on paie les frais de la stabilité", résumait après le vote Kmar, professeur de français, 53 ans.

Les trois rivaux de Ben Ali étaient partis "sans illusions" dans une course inégale face à un RCD plus omniprésent que jamais.

Ce parti, au pouvoir depuis l'indépendance, a raflé 161 sièges sur 214 à la Chambre des députés, six autres partis en lice se partageant le quart restant: le PUP de M. Bouchiha (12 députés), l'UDU d'Ahmed Inoubli (9), Ettajdid (2), Le parti social libéral (8), le Parti des verts pour le progrès (6) et le Mouvement des démocrates socialistes (16).

Plus radicaux, les opposants Mustapha Ben Jaafar (FDLT) et Ahmed Nejib Chebbi (PDP) se sont retrouvés hors course présidentielle et leurs partis n'ont aucun siège au Parlement.

M. Chebbi avait dénoncé une "mascarade" aux résultats "connus d'avance" et son parti s'était retiré des législatives.




Diverses infos concernant ces élections sont disponibles sur le Web (Le Monde.fr, Rue89.com, Backshish.info).
Il m'est malheureusement impossible de vous commenter ces articles, à cause d'une maudite erreur 404 Serveur Not Found.



A bientôt, Inch'Allah !
Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 14:00
Bonjour à tous !


Après quelques photos des paysages traversés entre Tunis et Tabarka, voici un petit diaporama des diverses ‘difficultés’ rencontrées sur la route empruntée.


Dans la catégorie Agricole :

Le transport du foin.
Le chargement est très souvent optimisé : on arrête d'en rajouter une fois que ça ne tient plus!








Pâturage des moutons.
Dans certaines régions, il faut vraiment faire gaffe à la sortie des virages.
En plus, vu l'état de la route...












On peut aussi trouver des vaches...








Ou encore des ânes.













Dans la catégorie Travaux :

La réfection d'une route.
La méthode est facile : on enlève tout, puis on reconstruit.
C'est assez poussiéreux, et la circulation n'est pas coupée !


Le comblement d'un fossé...


La construction d'un barrage, vers Cap Serrat.


Un demi viaduc : mi pierre / mi fer.
Pourquoi donc?
Invention de l'architecture métallique pendant la construction?
Grève des carriers acheminant les matériaux?


Au rayon Curiosité :

Le rond-point décoré d'une branche de corail, à Tabarka.
Signalons que Tabarka était la capitale du corail (pas le train...), il y a quelques décennies.



Sur ces belles images, je vous dis :
A bientôt !

Repost 0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 12:00

Bonjour à tous !

 

 

Courant juin, nous sommes allés visiter le nord ouest de la Tunisie. Plus précisément, Dougga, puis Tabarka.


Dougga est un site romain impressionnant, l’un des mieux conservés d’Afrique. Je reviendrai en détail à l’automne sur les différents sites romains que j’ai pu visiter ici.

Tabarka, les lecteurs assidus connaissent déjà, étant donné que j’ai écrit l’an dernier un article sur cette station balnéaire, ici même.

 

 

Aujourd’hui, je ne vous présenterai pas de lieu particulier, pas d’activité étonnante.

Juste quelques clichés des paysages, pris sur le bord de route.

 

 


Avant tout, il faut savoir que tout le nord de la Tunisie est constitué d’immenses plaines agricoles. A perte de vue, champs de céréales et plantations d’oliviers. Des cyprès s’élèvent un peu de partout. Au loin, des collines boisées referment l’horizon. Un paysage typiquement méditerranéen, très proche de ce que l’on peut voir en Toscane.

Pour l’anecdote, ces plaines se prolongent en Algérie voisine. Le fleuve principal, la Medjerda, prend en effet sa source en Algérie, et vient se jeter en mer pas très loin de Tunis.

 

Dans la région de Tabarka, on rentre dans la Kroumirie. Et là, ça ne rigole plus ! C’est la montagne, recouverte entièrement de forêt, principalement des chênes-lièges, ou alors de maquis impénétrable. L’altitude du massif n’est pas négligeable : on n’est pas loin des 1000 m, avec, en toile de fond, la mer. Du coup, en hiver, il n’est pas rare de trouver de la neige, lors d’épisodes météo humides traversant la Méditerranée.

 

 

Sans plus attendre, voici différentes photos :

 

La vue depuis le site antique de Dougga. On domine la plaine.

Sur la droite, on devine une ancienne rue de la cité.

 


Les champs de céréales à perte de vue.

Certains récoltés mécaniquement, d'autres manuellement.

 

 

Un bon condensé : champs, barrage, eucalyptus, oliviers, cyprès, collines boisées, falaises calcaires.

Tout est là !

 


Entre Jendouba et Tabarka, la route s’élève dans la montagne.

 


La descente entre Aïn Draham et Tabarka.

Avec la montagne, le maquis, et la mer en fond, ce site ressemble beaucoup à la Corse.

Au large, à gauche, on remarque difficilement l’archipel de la Galite, situé à 70 km de la côte !

Signalons que cet archipel est d’origine volcanique.

Ce sont les seuls volcans de Tunisie, et ils sont inactifs depuis bien longtemps !

 


En prenant la route entre Tabarka et Bizerte, on remonte la côte vers le nord est.

On peut ainsi atterrir à Cap Serrat, un magnifique site. Le panorama en arrivant est splendide, avec encore une fois un air de Corse.

 

 

La plage de Cap Serrat : elle est peu touristique encore, du moins en juin.

Beaucoup de pêcheurs viennent lancer leurs hameçons en fin de journée.

 

 

En retrait de la plage de Cap Serrat, un petit ruisseau serpente, au milieu des lauriers roses et des eucalyptus.

Des vaches viennent s’abreuver.

Un petit coin de savane, très africain.

Je n’ai vu ni gazelles, ni girafes, encore moins d’hippopotames. Pourtant j’y croyais !

 

 

La photo précédente, zoomée.

 

 


 

Sur ce, à bientôt !

Repost 0
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 15:00
Bonjour à tous !



Vous êtes peut être tombés sur l'info, le week end dernier :

Le record de la traversée Marseille - Carthage (banlieue de Tunis) vient d'être battu par l'équipage de Franck Cammas.
Le temps : 17 h 08 m 23 s.
A titre de comparaison, la traversée en ferry dure 22 heures...

Le maxi-catamaran Groupama 3

A noter une petite anecdote sympathique : le spécialiste météo / routeur s'appelle Sylvain Mondon. Y a t il un lien de parenté? A priori non.


Le bateau serait en pause à Hammamet... j'vais mener ma petite enquête samedi...

Plus d'infos sur le site de l'équipage.
A voir notamment cette infographie bien sympa.

Un dernier lien, avec ce reportage vidéo sur le site de l'Equipe Magazine.


A bientôt !

Repost 0
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 09:15
Bonjour à Tous!



En Tunisie, le 7 Novembre est un jour férié. C'est la commémoration du ' Changement ' ...
Ce n'est pas une fête religieuse, mais une fête historique, à l'instar de notre 14 Juillet ou 8 Mai.


Petit cours d'histoire :

Depuis 1956, la Tunisie est indépendante. La République a été créée en 1957, par Habib Bourguiba. Ce dernier devint ainsi le 1er Président de la Tunisie. S'en suivent 30 années de réformes, de développement, avec l'instauration du droit de vote aux femmes, la scolarisation massive, la construction d'infrastructures colossales...
Bourguiba se fait réélire aisément plusieurs fois, repoussant à chaque fois les lois sur le cumul des mandats.
Durant les années 80, sa santé décline, et le pays doit faire face à une succession de crises politiques et économiques.
Perdant la tête, il devient parano, et nomme le Général Zine el-Abdine Ben Ali au Ministère de l'Intérieur, puis 1er Ministre en octobre 1987.
Un mois plus tard, dans la nuit du 6 au 7 novembre, Ben Ali fait réunir des médecins, qui signent un document attestant que Bourguiba n'est plus apte à exercer ses fonctions...
Ben Ali s'autoproclame ainsi Président de la Tunisie le 7 Novembre 1987, suite à ce qu'on peut appeler un 'putsch médical'.

Depuis, chaque année, on fête le Changement, marquant l'avènement du second Président de la République. Nous en sommes donc au 21ème anniversaire. Ben Ali est toujours là, malgré l'âge (il repousse lui aussi ses propres décrets limitant l’âge pour exercer...). En 2009, une nouvelle élection va se dérouler, laissant peu de doutes sur les résultats ...

Ainsi, actuellement, tous les bâtiments publics sont décorés de drapeaux rouges, violets, et d'affichettes à la gloire du Président. De même, les boutiques se colorent, les sièges sociaux des grandes entreprises, ou encore les lampadaires.
Patriotisme? Culte de la personnalité?

 

A l'hotel Kasbah de Kairouan


Ben Ali, sur une toile violette, sa couleur favorite.

 


A bientôt!

Repost 0
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 12:30
Bonjour à tous!



Et oui, comme le titre l'indique, c'est encore Ramadan aujourd'hui.
Encore, car hier, personne ne savait quand il se finirait!

En effet, le mois de ramadan suit le cycle lunaire, et se termine par la nouvelle lune. Tant qu'on ne passe pas au cycle suivant, c'est toujours ramadan. Ainsi, dans chaque région, les responsables religieux scrutent le ciel, guettant l'apparition du croissant de lune. Une fois que chacun l'a vu, les Autorités décrètent la fin du mois, et donc du jeûne !

Hier, les hautes autorités religieuses se sont réunies et ont centralisé les informations. Et pas de chance, mais la lune n'était pas là. Les musulmans ont donc droit à une journée de plus à jeûner. Ce n'est pas le cas en Lybie ou en Egypte, où le ramadan s'est fini hier!


Décision facheuse, et importante, car les 2 jours suivant la fin du ramadan sont fériés ! Ainsi lundi soir, nous ne savions toujours pas si le mardi serait férié ou pas. En l'occurrence, non !

Ce sera donc mercredi et jeudi. Ces 2 jours fériés correspondent à l'Aïd el-Fitr (fête de la rupture), journées durant lesquelles il est interdit de jeûner!
De même, c'est l'occasion pour tous de retrouver les amis et la famille.



Sur ce, moi, j'ai faim...
A bientôt !!
Repost 0
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 18:40
Bonjour à tous!



Depuis début septembre, c'est le ramadan en Tunisie (et pour chaque musulman logiquement).
Tout le monde connait le ramadan, comme une période de jeûne. Mais c'est pas si simple.

Bon appétit !


Explications

En fait, le mot "Ramadan" est le nom du 9ème mois du calendrier musulman. Ce mois marque, pour les musulmans, le début de la révélation du Coran faite à Mahomet. C'est donc un mois sacré.

Calendrier musulman disais-je?
Effectivement, ce n'est pas le calendrier grégorien que nous connaissons. Le calendrier musulman est basé sur la lune : 1 an = 12 lunaisons (29.5 jours chacune). Soit environ 354 jours pour une année. Ce calendrier va plus vite que le nôtre !
Pour les matheux, les années musulmanes et grégoriennes seront concordantes en 20 874 ...


Donc chaque 9ème mois de l'année, en souvenir de la révélation du Coran, chaque praticant est tenu d'accomplir le jeûne. Vu les spécificités du calendrier, la période du ramadan se décale de 11 jours chaque année grégorienne.
Cette année, c'est du 1er au 29 septembre. Autrement dit, les 10 prochains ramadans se dérouleront en plein été...



Les obligations du ramadan :

Le jeûne : du lever au coucher du soleil, il est interdit de boire et manger. Les idéalistes n'avalent pas leur salive... En ce moment, il faut manger avant 5h20 le matin, et attendre l'appel à la prière de 19h30 pour étancher sa soif...
Le jeûne peut être évité pour les malades, les personnes agées, les femmes enceintes, mais les jours doivent être rattrapés. Les enfants ne le font pas.
La cigarette : prohibée la journée! Par contre pas le soir... Vive les pompiers !
Le sexe : c'est aussi l'abstinence pour la journée. Les musulmans ne doivent pas avoir de 'pensées malsaines', et devraient théoriquement détourner le regard lorsqu'ils croisent une femme... Théoriquement !
L'alcool : interdiction durant tout le ramadan! C'est simple : le rayon alcoolisé de Monoprix a été remplacé par un rayon de soda américain... Fallait faire des réserves (au Duty Free par exemple ! hum...)

Par contre, il n'est pas interdit de :
- Klaxonner
- Conduire à contre sens
- S'endormir lors du traitement des dossiers administratifs
- ....



Les conséquences dans la vie quotidienne :

Pas de repas à midi, cela veut dire fermeture des restaurants. Il faut anticiper, ou avoir un resto italien à proximité (du coup c'est très calme!)
Rupture du jeûne à heure prédéfinie, c'est l'occasion de manger en famille. Du coup, fermeture des restaurants le soir aussi !!
C'est également une ruée dans les magasins durant l'après midi.
C'est surtout un calme impressionnant à l'heure fatidique. Ce sont les bruits de plats qu'on entend depuis la rue. On peut aussi faire un foot sur l'autoroute.  La preuve en image :




C'est enfin des tunisiens qui font la sieste l'après-midi, assis à l'ombre. C'est aussi des journées terrain de galère, à rattraper les boulettes des collègues qui perdent leurs lucidités....




Sur ce, j'y vais, c'est bientôt l'heure, et il n'y aura plus de taxi (et en plus il pleuviote...)
Repost 0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 08:35
Bonjour à tous !


Profitant d’une sortie sur le terrain avec Stéphanie, je me suis amusé à photographier les différents produits trimballés sur les remorques tunisiennes. Ca vaut en effet le détour !

 










Des ballons de baudruches verts fluo…










 

 

 

 

 




Des sacs de bouteilles plastiques vides (généralement ramassées le long des trottoirs par des gamins ou des mecs qui ne font que ça)








 

 




Des bouteilles d’eau consignées




















Des vaches

























Des figues de Barbarie




 

 

 

 

 

 

 







 

La récolte de melon du matin


















La paille après la récolte du blé (y avait 10 cm de marge avec le toit du péage...)









 

 

 

 

 

 

 

 







Des meubles et un matelas (ça sent le mariage…)














 


 


 


 

 

 


Des palettes





















Des sacs de sable (ou alors de céréales, ou autres).
En passant, le ciel est bleu ici...

 

 

 





Un Français de retour au bled

 


Et encore, il en manque beaucoup… On voit par exemple des dizaines de camions transportant des briques rouges. Ou des 4X4 blindés de pastèques. De temps en temps, un 19 t rempli de tomates. Remarquez, on repère souvent ces camions après leur passage : le bord de la route est jonché de tomates écrasées. Nous avons croisé aussi pas mal de camionnettes remplies de moutons.

Enfin, j’ai raté le camion de ramassage scolaire (ou alors de la colonie de vacances locale) : les gamins étaient tous assis dans la remorque de la camionnette… Un dérapage, et c’est le carnage…

 

Les transports peuvent se faire via conteneurs… Y en avait un l’autre jour renversé sur le bas coté de l’autoroute …

 

 

Bref, c’est assez folklo. La prochaine fois, un cours de conduite ‘’A la Tunisienne’’. Si vous êtes sages…


A bientôt !

Repost 0
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 18:16
Bonjour à tous!

L'arrivée à Tunis s'est donc parfaitement déroulée. Dès le pied posé sur le sol Africain, j'ai été accueilli par Damien, le chef de mission qui va me coacher à l'IRD.
J'ai ainsi rapidement été présenté à toute l'équipe présente ici, donc mes nouveaux collègues pour l'année à venir.
J'ai également découvert l'appartement mis à disposition par l'IRD, à environ 25 minutes de marche du boulot. L'appart est sympa, assez grand (4 chambres), fonctionnel. J'y suis en colloc avec Stéphanie, autre VIE super sympa.


Cette première semaine s'est donc très bien déroulée, avec une acclimatation rendue facile par l'entourage. Je commence à prendre mes repères (ça fait pas mal de changements!), le plus difficile étant les traversées des routes à pied ! Faut dire qu'ils conduisent comme des malades ici... ya pas une voiture qui n'a pas une aile abimée...






Pour les plus impatients, une photo du centre récent de Tunis : l'Avenue Bourguiba, l'artère touristique de la capitale.




A bientot pour de nouvelles aventures !!

Repost 0

Présentation

  • : Blog de Julien : deux ans en Tunisie
  • : Bonjour! A travers ce blog, vous pouvez revivre mon séjour en Tunisie, avec photos, vidéos et bonne humeur à la clé! Bonne visite!
  • Contact

Rechercher

Catégories D'articles